Tour de Castille et León 2015

Courir neuf jours d'affilée est toujours un challenge difficile à relever. J'ai connu un départ tranquille avec le soleil et le vent dans le dos jusqu'au Portugal. Cela s'est gâté une fois qu'il a fallu repasser en Espagne. Il y avait un vent de face infernal et j'ai crevé sur le Peñón, un col épouvantable à 1840 mètres d'altitude où vous êtes tout simplement seul au monde. Là haut, cela soufflait tellement que j'ai dû dévaler 15 bornes sur la jante avant de pouvoir réparer. En fin de journée, je ne trouvais pas d'hôtel et j'ai pris l'orage. Le lendemain, c'était vraiment une étape de folie en haute montagne avec pas un mètre de plat. J'ai souffert au réveil dans Fuente de la Cueva mais le pire était à venir avec la montée interminable vers Llano de las Ovejas, le versant sud de la station du Morredero. J'ai fini démoli à Ponferrada. Mercredi, il a plu toute la journée.

J'ai réussi la performance unique de crever simultanément de l'avant et de l'arrière. J'ai réalisé à ce moment là que les pneus d'origine de mes nouvelles roues se liquéfiaient sous la pluie. J'ai ensuite monté Cerredo et Leitariegos sous le déluge. Congelé dans la descente vers Villablino, j'ai crevé une quatrième fois en trois jours. J'ai cru que mon tour allait s'arrêter dans ce trou perdu. Mais par miracle, j'ai pu changer mes deux pneus dans un garage Michelin de fortune. Après ça, je n'ai plus eu le moindre problème mécanique. Jeudi, il a de nouveau fait moche et frais. Mais le ciel se dégageant en fin de journée, cela m'a permis de monter la Vegarada et Riopinos en esquivant la neige. Là-haut, mon cœur s'est serré lorsque j'ai franchi la barre des 1000 cols en carrière. Le faire en Espagne, mon pays d'adoption, je trouvais que cela avait encore plus de gueule.

Ayant bien tapé dedans, j'ai naturellement reculé le lendemain dans la Camperona : un mur vertical de 3 kilomètres à 14% de moyenne, avec des passages jusqu'à 24% où la Vuelta a fait étape l'an dernier. Cela m'a rappelé furtivement l'Angliru ou le Zoncolan, des cols hors du temps. Mais ayant réussi à passer cette tuerie sans mettre pied à terre sur le 34x32, cela m'a rassuré. Samedi, la fatigue s'accumulant avec le maltempo, c'était encore très difficile. J'ai mis plus de trois heures à faire la route des Pantanos, un cadre exceptionnel à l'ombre des Picos de Europa. En plongeant sur Aguilar de Campoo, je savais que j'avais fait un grand pas. Dimanche, je suis parti à l'aube par seulement cinq degrés et un brouillard de folie. Quand j'ai garé mon vélo dans le train à Burgos à 13h25, je me suis dit que les dix heures de repos qui suivraient jusqu'à Paris n'allaient pas être du luxe...



  • Les étapes :

11/04/15 : Palencia - Benavente, 138 km

12/04/15 : Benavente - Caravela (Portugal), 117 km

13/04/15 : Caravela (Portugal) - La Baña, 120 km
Puerto de la Folgueira 1072m - Puerto de El Peñón 1840m - Alto del Carbajal 1341m

14/04/15 : Encinedo - Ponferrada, 119 km
Fuente de la Cueva 1842m - Puerto de las Gobernadas 1410m - Peña Aguda 1258m - Llano de las Ovejas 1946m - Puerto de los Portillinos 1887m - Alto de El Morredero 1740m

15/04/15 : Ponferrada - Puerto de Leitariegos, 119 km
Puerto de Cerredo 1359m - Puerto de Leitariegos 1525m

16/04/15 : Villablino - Station de Riopinos, 167 km
Piedrafita de Babia1270m - Collado de Aralla 1544m - Alto de Villar del Puerto 1323m - Piedrafita la Mediana 1283m - Collada de Valdeteja 1378m - Puerto de la Vegarada 1564m - Station de Riopinos 1658m

17/04/15 : Lugueros - Boca de Huérgano, 134 km
Puerto de Sotillos 1221m - La Camperona 1597m - Puerto del Pando 1432m - Puerto de Monteviejo 1433m - Puerto de los Picones 1327m

18/04/15 : Boca de Huérgano - Aguilar de Campoo, 121 km
Puerto de los Picones 1327m - Puerto de las Portillas 1275m - Cardaño de Arriba 1420m - Alto de la Varga 1411m - Parador de Cervera de Pisuerga 1140m

19/04/15 : Aguilar de Campoo - Burgos, 116 km
Alto de la Lorilla 1050m - Portillo del Fresno 1047m - Puerto del Páramo de Masa 1006m

 

  • Total : Palencia (Espagne) - Burgos (Espagne) par Benavente (Espagne), Caravela (Portugal), Encinedo (Espagne), Ponferrada (Espagne), Villablino (Espagne), Lugueros (Espagne), Boca de Huérgano (Espagne) et Aguilar de Campoo (Espagne), 1151 kilomètres parcourus et 31 cols escaladés en 9 jours !

Chargement des images ...
loading
Km 000, Palencia (Espagne) Km 203, Villardeciervos (Espagne) Km 297, Puebla de Sanabria (Espagne) Km 455, Puerto de los Portillinos (Espagne) Km 494, Ponferrada (Espagne) Km 590, Puerto de Cerredo (Espagne) Km 780, Station de Riopinos (Espagne) Km 860, Riaño (Espagne) Km 970, Cardaño de Abajo (Espagne) Km 1151, Burgos (Espagne)
© Thierry Bientz - 2019 © Code & Design by LBIE