Tour d'Espagne 2016

Courant cette année la Vuelta en juin, soit au meilleur moment de l'année, j'avais tracé la course la plus difficile possible : un Tour d’Espagne dans le nord-ouest de la péninsule avec neuf étapes de montagne, cinq étapes vallonnés et seulement une sur le plat, la dernière. Il n'a pas fait très beau la première semaine. J'ai souvent eu froid mais cela ne m'a pas gêné plus que ça par rapport à mon manque de forme initial. En effet, j'ai connu un départ compliqué du Pays Basque car je n'avais pas récupéré totalement de mon apocalyptique Tour d'Allemagne dix jours plus tôt.

J'ai dû alléger la troisième étape en Cantabrie en la détournant vers l'océan et Santander tellement j'étais mal. J'ai bien fait car il a plu l'enfer sur Reinosa au même moment. La Vuelta a réellement commencé le quatrième jour dans la Cordillère Cantabrique sous la pluie. J'ai souffert vers Golobar mais j'ai tenu bon dans le brouillard. Le cinquième jour était très dur dans les Picos de Europa avec sept cols au programme. Je manquais de force car je n’avais rien à manger.

Dormir en altitude m'empêchait de bien récupérer la nuit. L'entrée dans les Asturies m'a permis de redescendre au niveau de la mer et de me refaire un peu la cerise même si la montagne était toujours omniprésente. La septième étape restera l’étape reine avec l’enchaînement mythique Cubilla - Cobertoria - Gamoniteiro. Cela représentait plus de 3000 mètres de dénivelé positif sur des pourcentages souvent à deux chiffres, soit l’enfer après une semaine de boxe dans la Cordillère Cantabrique...

Après la journée de repos, j’ai encore souffert dans Pajares. Il pleuvait tellement que je n’ai pas pu enchaîner sur le Cuitu Negru, ce qui m’a fortement contrarié. En 2012, la route à 28% n’était pas encore asphaltée. En 2016, je prends la saucée. Combien de temps devrais-je encore attendre pour me hisser sur la montagne la plus raide d’Europe ?

Passé en Castilla y León, la météo s’est améliorée comme la pente s’est adoucie. En retombant dans les Asturies deux jours plus tard, la chaleur s’est installée. La partie occidentale de cette région espagnole est extrêmement sauvage et tourmentée. Tu passes des journées seul à grimper sans croiser personne. La Galice est juste derrière, et là encore le relief est compliqué. Les bosses remplacent les cols mais cela reste difficile de récupérer. Je n’ai pas aimé Lugo, Santiago et Ourense dans les terres. J’ai préféré les villes balnéaires comme Pontevedra et surtout La Corogne, la cité de verre au bout de l’Europe...

L’avant-dernière étape a été tendue avec cinq cols au programme et surtout de gros détours derrière Puebla de Sanabria en raison de routes littéralement défoncées. J’ai dû improviser une halte au Portugal. En conséquence, il y avait plus de 200 kilomètres le dernier jour à couvrir pour rallier Valladolid. Cela a été une ultime étape longue mais pas trop difficile car relativement plate. Finir par 200 bornes dans la Meseta reste moins compliqué pour moi que monter des cols tous les jours sur des distances plus courtes...

Quand je suis entré dans Valladolid après 2 152 kilomètres et 40 cols au compteur, j’ai eu un gros pincement au cœur. Boucler un Grand Tour est toujours une sensation exceptionnelle qui efface le temps d’une soirée tous les sacrifices et efforts que je dois consentir le restant de l’année pour être si fort sur les routes d’Europe...

 

  • Les étapes

27/05/16 (1ère étape) : Ormaiztegi (País Vasco) - Amurrio (País Vasco), 130 km

28/05/16 (2ème étape) : Amurrio (País Vasco) - Selaya (Cantabria), 129 km
Puerto de las Estacas de Trueba 1150m - Portillo de Lunada 1326m

29/05/16 (3ème étape) : Selaya (Cantabria) - Bárcena de Pie de Concha (Cantabria), 128 km

30/05/16 (4ème étape) : Reinosa (Cantabria) - Santuaro Virgen del Brezo (Castilla y León), 131 km
Alto de Brañosera 1372m - Golobar 1774m - Valberzoso 1228m - Ursi 1241m - Santuaro Virgen del Brezo 1450m

31/05/16 (5ème étape) : Guardo (Castilla y León) - Puebla de Lillo (Castilla y León), 123 km
Puerto de las Portillas 1275m - Puerto de los Picones 1327m - Puerto de Pandetrave 1562m - Puerto de Panderruedas 1464m - Puerto del Pontón 1298m - Puerto de Tarna 1492m - Puerto de las Señales 1625m

01/06/16 (6ème étape) : Puebla de Lillo (Castilla y León) - Oviedo (Asturias), 132 km
Estación de San Isidro 1682m - Puerto de San Isidro 1521m - Fuentes de Invierno 1496m - Cotobello 1196m

02/06/16 (7ème étape) : Villallana (Asturias) - Gamoniteiro (Asturias), 148 km
Puerto de la Cubilla 1683m - Collado de Puerco 1046m - Alto de la Cobertoria 1173m - Gamoniteiro 1770m

03/06/16 : journée de repos

04/06/16 (8ème étape) : Villallana (Asturias) - Puerto de Ventana (Castilla y León), 137 km
Puerto de Pajares 1379m - Pendilla de Arbás 1310m - Alto del Túnel de Aralla 1491m - Torrestío 1370m - Puerto de Ventana 1587m

05/06/16 (9ème étape) : Torrebarrio (Castilla y León) - Ventanueva (Asturias), 139 km
Piedrafita de Babia 1270m - Puerto de Somiedo 1486m - Alto Pozo de la Mora 1474m - Puerto de la Magdalena 1434m - Puerto de Cerredo 1359m

06/06/16 (10ème étape) : Vega de Rengos (Asturias) - Castroverde (Galicia), 118 km
Puerto del Connio 1315m - Pedras Apañadas 1136m - Puerto del Acebo 1031m

07/06/16 (11ème étape) : Castroverde (Galicia) - A Laracha (Galicia), 167 km

08/06/16 (12ème étape) : A Laracha (Galicia) - Viascón (Galicia), 144 km

09/06/16 (13ème étape) : Viascón (Galicia) - Ourense (Galicia), 139 km

10/06/16 (14ème étape) : A Rúa (Galicia) - Caravela (Portugal), 171 km
Alto do Covelo 1052m - Alto do Canizo 1085m - Portilla de la Canda 1206m - Portilla de Padornelo 1330m - Alto de Peña Mira 1061m

11/06/16 (15ème étape) : Caravela (Portugal) - Valladolid (Castilla y León), 213 km

 

  • Bilan du Tour d'Espagne 2016 :

15 étapes en 16 jours seul et sans assistance, 2152 kilomètres et 40 cols parcourus !!!


Chargement des images ...
loading
Km 130, Amurrio (Espagne) Km 311, Liencres (Espagne) Km 562, Puerto de Pandetrave (Espagne) Km 665, San Isidro (Espagne) Km 702, Coto Bello (Espagne) Km 839, Puerto de la Cubilla (Espagne) Km 921, Gamoniteiro (Espagne) Km 1058, Puerto de Ventana (Espagne) Km 1255, Marentes (Espagne) Km 2152, Valladolid (Espagne)
© Thierry Bientz - 2019 © Code & Design by LBIE