Manosque - Sestrières

Deux mois après ma démonstration de force dans le Paris - Nice, un après mon feu d'artifice dans la Sierra Nevada, ma quête de sommets se poursuit ce week-end dans les Alpes. Au moment de m'élancer vendredi après-midi de Manosque sous un ciel menaçant, je ne sais pas encore trop quel sera mon programme ces trois prochains jours. Ni comment répondront mes jambes après une semaine et demie de repos forcé. Le vent du sud souffle violemment dans la vallée de la Durance. Il me porte sans encombre jusqu'à Malijai, au pied du col de Fontbelle, où le décor change subitement. Je suis logiquement juste dans l'ascension avant de basculer tranquillement sur Sisteron où l'orage explose quelques minutes seulement après mon arrivée. Le soir, je regarde un nouveau match indigent de l'équipe de France de football lors d'une entrée dans une grande compétition internationale. Huit ans que la blague dure...

Samedi matin, la météo est plus clémente que la veille. Ca tombe bien car je vais passer toute la journée en moyenne montagne à sans cesse monter et descendre. Les cols sauvages des Sagnes et des Garcinets sont rapidement expédiés. Je croise la route du Paris - Nice à Selonnet avant de gravir le col St Jean. S'en suit alors une longue descente à vive allure sur le lac de Serre-Ponçon, toujours envahi à la belle saison de touristes venus des quatre coins d'Europe. A Ubaye, village détruit il y a cinquante ans pour la création du lac et l'irrigation de la Durance, je bifurque sur la droite en direction du redoutable col de Pontis et ses 5,5 kilomètres d'ascension à 9,5% de moyenne ! En grande condition physique, je passe bien mais mon corps suinte de toute part. Au sommet, je bascule de nouveau sur le Serre-Ponçon avant d'enclencher à Baratier l'ascension finale vers Les Orres où je souffre mais conclus une riche journée forte de cinq cols...

Dimanche, au départ de Briançon, me voilà au pied de la haute montagne. Il fait plus frais, on respire à pleins poumons et j'adore ça. Dix jours après une première venue ici où j'avais rallié Modane via le Montgenèvre et le Mont Cenis, je débute par le col de l'Echelle pour passer en Italie. A Bardonèche, mon coeur se serre lorsque je vois le panneau indiquant la localité de Rochemolles et de son monumental Sommeiller, deuxième plus haute route d'Europe derrière le Veleta ! Mais je n'ai pas aujourd'hui la machine adéquate pour ferrailler sur une piste enneigée. Ma destination s'appelle Sestrières, un col mythique que j'avais découvert le 13 juillet 1999 seul devant ma télévision. Armstrong y avait écrasé le Tour de France avec une facilité déconcertante et le soir même j'avais enfourché pour la première fois de mon existence un vélo avec l'idée de devenir quelqu'un par ce sport. C'était il y a près de onze ans, à une époque où je me cherchais terriblement. Depuis j'ai parcouru deux tours de la Terre, bouclé le Tour de France, gravi les plus grands cols... mais pas oublié d'où je venais. Alors lorsque, à la sortie de Cesana Torinese, le déluge s'abat sur moi, je serre juste les dents. Pas question de faire marche arrière. Je repense au passé, à toutes ces souffrances que j'ai dû endurer pour me construire. Au bout du chemin, de Coppi à Armstrong, transi de froid, intégralement rincé, le colle del Sestriere, à 2035 mètres d'altitude, pour une 13ème course par étapes assortie d'un 14ème 2000 ! Toujours plus fort, toujours plus haut...

 

  • Le parcours :

11/06/10 : Manosque - Volx - La Brillanne - Oraison - Les Mées - Malijai - Barras - Authon - St Geniez - Sisteron, 118 km

12/06/10 : Sisteron - Nibles - Clamensane - Bayons - Turriers - Selonnet - Pontis - Savines le Lac - Crots - Baratier - Les Orres, 129 km

13/06/10 : Briançon - Bardonèche - Oulx - Cesana Torinese - Sestrières, 110 km

 

  • Total : Manosque (04) - Sestrières (Italie) par Sisteron (04) et Les Orres (05), 357 kilomètres parcourus et 9 cols escaladés en 3 jours !

Chargement des images ...
loading
Km 50, Les Mées (04) Km 90, Col de Fontbelle (04) Km 118, Sisteron (04) Km 154, Turriers (04) Km 185, Col St Jean (04) Km 207, Col de Pontis (04) Km 247, Briançon (05) Km 270, Col de l'Echelle (05) Km 345, Cesana Torinese (Italie) Km 357, Sestriere (Italie)
© Thierry Bientz - 2019 © Code & Design by LBIE