Bordeaux - Barcelone

El puerto de Barcelona au bout d'une saison hors norme en Europe ! Après 7 étapes, 1016 kilomètres et 22 cols, j'officialise mon retour dans la capitale catalane en campeón. Ce qui tranche avec mon abandon ici-même il y a un an sous le déluge de la Volta a Catalunya. Tour de Catalogne que j'ai mis un point d'honneur à conquérir au printemps malgré des conditions météorologiques une nouvelle fois dantesques de l'autre côté des Pyrénées !

A chaque fois que je viens en Catalogne, j'essuie les affres du temps. Cette semaine depuis Bordeaux n'a pas échappé à la règle. De la pluie tous les jours ! Souvent faible, elle a atteint son pic de violence vendredi sur la route de Super Espot. En franchissant sous l'orage les 2072 mètres du port de la Bonaigua, Cima Coppi de la course, j'ai fait une hypothermie que je ne suis pas prêt d'oublier. Dans la descente détrempée, je devais remonter certains lacets pour retrouver momentanément la mobilité de mes membres...

Avant cela, je m'étais gavé de cols mythiques en France avec notamment la Hourquette d'Ancizan, Azet, Peyresourde, Balès et le Portillon ! Tous ces sommets engloutis m'ont permis d'opérer un rapproché spectaculaire dans ma conquête de toutes les montagnes pyrénéennes d'ici 2015. A ce propos, j'aurai monté cette année près de 140 cols dans les Pyrénées sur les 255 escaladés à ce jour, soit pour la première fois bien plus de cols pyrénéens que alpestres !

Après la journée épouvantable de vendredi dans le Val d'Aran où j'ai survécu tant bien que mal, j'ai fini en boulet de canon le week-end avec deux étapes à 200 kilomètres vers Lérida puis Barcelone ! Le corps était fatigué mais l'esprit survolté à l'idée de décrocher mon dixième monument sur la butte de Montjuïc...

Il y a des choses difficilement explicables. Moi, qui ne connaissais rien de concret à l'Espagne il y a encore un an et demi, ai fini cette course mythique comme à la parade. Après une saison 2011 exceptionnelle en France, j'avais choisi l'an passé de me tourner vers les grandes randonnées en Europe, avec la Vuelta et le Giro en but ultime ! Partir en mission hors de mon pays me semblait alors imaginable. En ce dimanche 6 octobre, parlementant tranquillement en espagnol dans la gare Sants, j'étais fier. Fier d'être devenu cet homme dont je rêvais étant gamin ! Ce roi d'Espagne qui avait fini de se construire des châteaux ! Ce petit français qui avait étendu à la force des mollets, au-delà des échecs et des souffrances, son empire des Alpes aux Pyrénées, du Giro à la Vuelta, de Turin à Barcelone...

 

  • Les étapes :

30/09/13 : Bordeaux - Morcenx, 150 km

01/10/13 : Pau - Lac d'Estaing, 124 km
Col de Spandelles 1378m, Col de Couraduque 1367m, Col des Bordères 1156m et Lac d'Estaing 1160m

02/10/13 : Lourdes - Bareilles, 115 km
Col du Couret 1199m, Hourquette d'Ancizan 1564m, Col de Lançon 1120m, Col de Ris 1110m et Bareilles 1110m

03/10/13 : Cadéac - Port de Balès, 111 km
Col d'Azet 1580m, Val Louron 1450m, Peyragudes 1650m, Col de Peyresourde 1569m, Les Agudes 1570m et Port de Balès 1755m

04/10/13 : Bagnères de Luchon - Super Espot, 115 km
Col du Portillon 1293m, Puerto de Beret 1860m, Port de la Bonaigua 2072m, Son 1393m et Super Espot 1480m

05/10/13 : Espot - Lérida, 200 km
Llessui 1396m et Alto de Enviny 1209m

06/10/13 : Lérida - Barcelona, 201 km

 

  • Total : Bordeaux (33) - Barcelone (Espagne) par Pau (64), Lourdes (65), Cadéac (65), Bagnères de Luchon (31), Espot (Espagne) et Lérida (Espagne), 1016 kilomètres parcourus et 22 cols escaladés en 7 jours !

Chargement des images ...
loading
Km 0, Bordeaux (33) Km 150, Pau (64) Km 212, Col de Couraduque (65) Km 308, Col du Couret (65) Km 364, Hourquette d'Ancizan (65) Km 408, Col d'Azet (65) Km 500, Port de Balès (31) Km 556, Puerto de Beret (Espagne) Km 615, Super Espot (Espagne) Km 634, Llavorsí (Espagne) Km 767, Fontllonga (Espagne) Km 1016, Barcelone (Espagne)
© Thierry Bientz - 2019 © Code & Design by LBIE